Accueil ALTERNATIVE Guide (+ Quizz) de l’engagement partisan

Guide (+ Quizz) de l’engagement partisan

Mieux qu’un horoscope, voici un désenfumage sans concession de cette jungle idéologique qu’est l’offre politicienne française, le tout suivi d’un quizz pour vous aider à choisir le fan club qui vous correspond le mieux.

routard

Sauce y’a liste
psVoici l’option « majoritaire » puisqu’elle « gouverne » le pays actuellement, paraît-il. Y souscrire vous demandera une certaine résistance à la désillusion, sinon à la trahison. En effet, ce parti est celui qui est capable de générer les plus grandes attentes et, immédiatement après, de les décevoir en un temps record tels Mitterand en 1984 et Hollande en 2013. Voici donc 30 années d’expérience dans l’abandon des idées-forces d’une gauche devenue caviar, qui, lorsqu’elle ne démissionne pas (façon Jospin ou Chevènement) se plaît à effectuer une déviation droitière au nom d’une conception toute capitaliste de la « realpolitik », telle que Valls la propose et l’impose désormais. Soyez cocufié par des spé-cialistes : devenez so-cialiste !

UM-PTDR
umpAmateurs de rebondissement, ce navire est fait pour vous ! Guerres fratricides, affairisme et corruption en pagaille, fraudes et tricheries, démêlés avec la  Justice, langue de bois, populisme décomplexé et autres réjouissances sont au programme d’une tradition qui remonte à 1976 : Chirac, Balladur, Juppé, Alliot-Marie et bien sûr Sarkozy sont passés par là. Pratiquant une dérive raciste à double-tranchant pour complaire à l’électorat d’un parti concurrent, cette grande famille tente le grand écart de phagocyter par ailleurs un centre de plus en plus inexistant depuis Giscard. Amusement garanti à condition de donner de sa personne (et de son porte-monnaie) pour colmater une comptabilité truquée !

Bleu machine
fnAdeptes de la schizophrénie, voici pour vous sustenter. Une façade vaguement rénovée mais déjà défraîchie, cherchant à masquer la moisissure d’un socle réactionnaire. Un discours « antisystème-victimaire » démenti par une avidité de mandats institutionnels et une omniprésence dans les médias. Une pseudo-critique en forme de « c’est-nous-les-mieux » contredite par les moultes casseroles accumulées si vite par si peu d’élus. Un semblant de stratégie tentant de réunir pêle-mêle souverainistes et royalistes, islamophobes et réacs de cité, cathos et laïcards-fafs, antisémites et pro-Israël. Le bonheur d’un grand bouillon haineux !

Égologie sévère
eelvLa défense des idées au long terme vous intéresse moins que le carriérisme égotique ? Alors ce théâtre du greenwashing et autre imposture de « développement durable » vous ouvre ses portes. Sur le seuil, laissez-donc vos utopies, même concrètes et votre radicalité car vous n’en aurez pas besoin : que vous deveniez ministre, maire ou député, l’occupation d’un poste ne nécessite pas de tels bagages qui s’avèreraient de lourds handicaps dans l’exercice de vos fonctions. Et puis, le temps joue pour vous car, tôt ou tard, l’écologie deviendra aussi centrale que les ressources mondiales seront rares. Alors ne hâtez pas la réponse politique certes nécessaire mais qui vous décrédibiliserait dans un monde (encore tellement) productiviste !

Au front à gôche
fdgSi les luttes intestines et leurs petites chapelles incohérentes vous tentent, voici pour vous le bouquet de groupuscules de gauche de gôche. Incapables de se coordonner, prompts à une subdvision qui de vivace s’avèrât stérile, ces courants vous offrent un large choix : un parti moribond qui ne survit que d’arrangements électoralistes avec un « majoritaire » susnommé ; un autre qui ne conçoit l’unification que derrière lui et son chefaillon adulé (lui, qui prône démagogiquement l’horizontalisation politique) ; un troisième qui pousse la rébellion au point de s’interroger sur le bien fondé de sa propre existence ; ou un dernier qui oscille sans embarras entre sa fonction de parti, de syndicat et de journal. Adieu ennui et efficacité !

Le quizz, c’est maintenant
Pour finir ce petit guide, voici comme promis un quizz : 5 questions pour vous aider à trancher entre ces directions politiques aussi attirantes les unes que les autres !

1. Quelle raison principale de vous engager en politique ?
A : Pour fuir votre milieu atrocement populeux.
B : Pour le pognon. Ou le pouvoir. Ou les 2.
C : Pour sauver la  France, bien malgré elle.
D : Pour sauver le monde, un jour. Peut être.
E : Pour avoir raison, seul(e)s contre tous.

2. Comment régler la crise économique ?
A : En promettant d’inverser la courbe de la croissance du chômage du PIB de la dette dès 2024.
B : En lançant une grande campagne d’emprunt d’état concoctée bénévolement chez Bygmalion.
C : En dégageant les immigrés sur 5 générations, quitte à faire du pays une grande forêt vierge.
D : En soutenant l’air de rien de Grands Projets Inutiles, quitte à faire du pays un grand parking asphalté.
E : En lançant plusieurs comités de dénonciation du capitalisme, qui ne manqueront pas de s’entretuer.

3. Qui incarne le mieux vos idéaux ?
A : Le fils caché de Jaurès et Thatcher.
B : De Gaulle, les mesures du CNR en moins.
C : Maurras pour les idées, Cassin pour la devanture.
D : Flipper le dauphin dans la dernière pub pour Véolia.
E : Che Guevara, le dimanche entre Nation et Répu.

4. Quel slogan pour votre prochaine campagne ?
A : « Le changement, c’est pas moi ».
B : « Ensemble, tout devient passible ».
C : « Les françaises aux français ».
D : « Achetez bio déjà, après on verra ».
E : « Derrière moi, la place au peuple ».

5. Si vous étiez un animal ?
A : Un éléphant. Tout rose, bien évidemment !
B : Un pigeon antitaxe – sauf pour les pauvres.
C : Un pitbull, mais français. Avec perruque blonde.
D : Un colibri pompier. Prime d’intervention souhaitée.
E : Un requin faucille-marteau qui mange les riches.

Résultat du quizz !
Si vous avez une majorité de A : les promesses trahies sont votre passion, rendez-vous rue de Solférino. Go, go, go !
Si vous avez une majorité de B : la comptabilité n’est pas votre fort, cela tombe bien, on a besoin de vous (et de vos sous !) rue de Vaugirard.
Si vous avez une majorité de C : vérifiez votre généalogie sur 2 siècles avant de vous rendre à Nanterre, on sait jamais …
Si vous avez une majorité de D : vos vertes idées passant après votre avancement personnel, direction rue d’Arcueil.
Si vous avez une majorité de E : viva la revolucion, fondez votre propre parti-à-gauche. De toute façon, on est plus à un près !
Si vous avez un mélange des 5 : vous êtes mi-figue mi-raisin, le centrisme vous tend le moignon rue de Tournon. Ou pas.
Si aucune réponse ne vous convient : vous êtes probablement anar, c’est incurable mais on en meurt généralement de mort lente.

ARTICLES SIMILAIRES