Accueil ACTUALITE Venezuela: situation critique, la droite assassine

Venezuela: situation critique, la droite assassine

1238

L’après Hugo Chavez est donc de plus en plus difficile pour les vénézuéliens qui vivent dans climat délétère depuis les élections anticipées ayant porté Nicolas Maduro au poste de président.

En cause: le refus par l’opposition capitaliste de reconnaitre la victoire de Nicolas Maduro. Le successeur désigné d’Hugo Chavez doit donc composer avec une rue particulièrement agitée et des manifestations quotidiennes depuis maintenant plusieurs jours. Sa courte victoire ne lui permet pas une très grande marge de manoeuvre pour y faire face.

Là où le problème se pose, c’est que ces manifestations ont d’ores et déjà fait plusieurs morts et plus d’une cinquantaine de blessés. Un partisan de Maduro est le dernier mort en date, victime de plus tombée sous les balles de ce que le gouvernement Maduro nomme les « fascistes ».

Les temps sont donc très durs pour la société Bolivarienne qui, sans son leader incontesté, doit faire face à une crise politique importante, sous fond de corruption et d’insécurité. Les temps de la Révolution et du leader charismatique semblent loin, et c’est en toute légitimité que les craintes d’une intervention pilotée depuis l’extérieur s’expriment.

ARTICLES SIMILAIRES