Accueil ACTUALITE Mort d’un symbole de la Résistance

Mort d’un symbole de la Résistance

1238
Les indignés de Paris ont adressé un message en forme d’hommage à Stéphane Hessel mais aussi un message qui s’adresse à toutes celles et ceux qui continuent de résister aujourd’hui. Le voici.
Cette nuit s’est éteint Stéphane Hessel, résistant émérite, et nous lui témoignons notre respect pour toutes les actions qu’il a menées durant sa longue vie. Nous adressons aussi cette pensée à tous les résistants et résistantes qui ont su transmettre l’étincelle, l’envie de construire le monde autrement, la volonté de lutter pour la paix et la démocratie.
Stéphane Hessel n’a jamais entretenu de lien direct avec le mouvement, devenu mondial, qui s’inspirait notamment de lui sans jamais le considérer comme un  »prophète » ; le nom « d’Indignés » est à ce titre surtout une construction médiatique basée sur le succès de son livre « Indignez-vous ».
Mais les assemblées populaires en ont retenu cette revendication primordiale : une démocratie réelle, à l’inverse de nos gouvernements  »représentatifs », ces oligarchies qui asservissent le peuple à des intérêts privés. Stéphane Hessel suivait tout cela avec distance, mais intérêt, partagé entre sa confiance dans ces institutions et l’expression d’une révolte mondiale venue de la rue et des places.
Cependant, nous lui disons « Merci » pour sa lutte contre les fascismes, nourris par les injustices sociales et les différentes crises qui agitent notre monde jusqu’à aujourd’hui. Voici ce qu’il disait à ce propos :
« Non, cette menace n’a pas totalement disparu. Aussi, appelons-nous toujours à une véritable insurrection pacifique contre les moyens de communication de masse qui ne proposent comme horizon pour notre jeunesse que la consommation de masse, le mépris des plus faibles et de la culture, l’amnésie généralisée et la compétition à outrance de  tous contre tous. À ceux qui feront le 21e siècle, nous disons avec affection : “Créer c’est résister. Résister c’est créer”. »
Merci pour cette créativité, cette espérance, cette énergie. Qu’elles se répandent et ne s’éteignent jamais, à l’image des bougies qui s’allumeront ce soir pour lui rendre hommage ce 27 février 2013 dès 19h00 à Bastille.
Commission communication du mouvement Démocratie Réelle Maintenant! à Paris, Ils nous ont appellé les Indignés.