Accueil ACTUALITE L’hypocrite COP21 en son état d’urgence sélective

L’hypocrite COP21 en son état d’urgence sélective

Retour en image sur l’opération de greenwashing organisée pour les partenaires de la COP21, les Sofiprotéol, Engie, Sanofi, Bolloré, Carrefour et consort … afin de présenter leurs « solutions » pour l’environnement sans remise en cause aucune du cadre capitaliste et rentabiliste ni du sacro-saint mythe de la croissance qui nous ont menés dans l’actuelle impasse systémique.

Une vaste mascarade sous haute protection policière, où afficher ses opinions, les clamer, simplement tenter de les filmer ou enregistrer – en tant que journaliste ou simple citoyen – a été empêché et réprimé sèchement et violemment. Par exemple, un policier a clairement fait comprendre à l’auteur de cette vidéo qu’il valait mieux arrêter de filmer s’il voulait garder sa caméra, à la suite de quoi il a été arrêté caméra en main et mis de coté, loin du grand palais pendant une vingtaine de minute !

Cet événement était pourtant supposé ouvert au grand-public. Mais visiteurs tout comme militants pacifiques se sont vu refoulés au jugé plus ou moins violemment, tandis qu’à l’intérieur, les responsables de la crise climatique (…) exposaient leurs « solutions » pour le climat. Dans quel sorte de monde confie-t-on la gestion d’un poulailler aux renards qui le pillent ?

Alors qu’il y avait là des militants français, européens, mais aussi des représentants des communautés qui sont directement impactées par les activités des multinationales présentes dans ce Grand Palais, et qui sont justement très bien placés pour dénoncer leurs faux-discours. Des personnes qui venaient d’Amérique Latine, des populations indigènes, de Gambie, de Mozambique, d’Australie ou des États-Unis…

Des communautés qui vivent près des mines de charbon financées par les entreprises présentes à l’intérieur, des populations qui ont été déplacées à cause de la production des agrocarburants (par exemple par *Avril-Sofiproteol) et qui étaient venues ce jour là témoigner, dénoncer les mensonges de ces entreprises qui se présentent dans le cadre de la plateforme solutions COP21.

Il est grand temps de dénoncer ces faux discours « verts », qu’ils viennent des politiques ou des multinationales. Et dénoncer dans le même temps cet état d’urgence qui sert uniquement à faire oublier et taire les tas d’urgences.

Pour un complément d’info sur ce qui s’est passé vendredi, notamment à l’intérieur du grand palais, 2 sources :
- http://www.politis.fr/La-societe-civile-violemment,33289.html
- http://www.reporterre.net/La-police-violente-de-nouveau-des-manifestants-pour-le-climat

deux vidéos :
Source Bastamag :

Source Stéphane Trouille :

ARTICLES SIMILAIRES