Accueil ACTUALITE Des militants Greenpeace occupent la centrale de Tricastin

Des militants Greenpeace occupent la centrale de Tricastin

1862

Vers 5h ce lundi matin, plusieurs dizaines de militants Greenpeace ont investi la centrale nucléaire de Tricastin où ils ont déployé deux banderoles sur les infrastructures entourant les réacteurs.

IMG_5220-588x400

BPMLqq1CUAAojfl

Les gendarmes de la Drôme ont confirmé la présence des militants vers 6h30. Au niveau des réacteurs 1 et 3, on peut lire sur les banderoles : « Tricastin : accident nucléaire », et « François Hollande : président de la catastrophe ? », selon Isabelle Philippe, chargée de communication de Greenpeace. Selon elle, les réacteurs ont été atteint en moins de 15 minutes, soulignant la facilité à s’introduire sur un site censé être fortement protégé. L’organisation estime que la centrale de Tricastin est l’une des 5 à fermer en priorité pour sa « dangerosité ».

« Comme Fessenheim, la centrale du Tricastin est une de celles qui connaît le plus de risques de sûreté et d’agressions externes naturelles ou humaines. Elle a notamment une vingtaine de fissures sur la cuve du réacteur n°1. C’est la troisième centrale la plus âgée du parc français. Elle a dépassé les 30 ans, durée de vie prévue initialement. » a expliqué l’organisation dans un communiqué.

Sur son site, Greenpeace a mis en ligne un liveblog de son action. [photos Greenpeace]

Fiche_tricastin_MINI-1