L’Ethiopie brade ses ressources

    849

    ethiopie
    La taille du lac Abijata en Éthiopie a diminué de moitié en trente ans, passant de 197 à 88 kilomètres carrés, la profondeur des eaux est tombée de treize à sept mètres. Les poissons ont disparu à cause de la salinité des eaux.

    La même menace pèse sur les lacs de la vallée du Grand Rift, Ziway, Shalla et Langano.

    Le groupe français Castel y a planté des vignes. La multinationale néerlandaise Afriflora Sher a construit la plus grosse ferme de roses du monde. Ils puisent gratuitement l’eau de la rivière Bulbula, qui se jette dans le lac Abijata, l’assèchent et le polluent allègrement.

    1500 locaux sont employés pour 75 euros mensuels.

    Soixante-dix mille personnes sont tributaires de cette eau.

    La spoliation des ressources et le néo-colonialisme esclavagiste font ils partie du passé ?

    Source :
    Le monde diplomatique