Accueil REPRESSION Vague de répression à Notre Dame des Landes : 100 blessés

Vague de répression à Notre Dame des Landes : 100 blessés

41 774

Communiqué de l’équipe médicale des occupants de Notre Dame des Landes, samedi 24 novembre 2012. 

Depuis Notre-Dame-des-Landes

Depuis des semaines d’occupation et de harcèlement policier et militaire, alors que nous continuons à défendre la zone du bétonnage programmé, nous avons atteint aujourd’hui, samedi 24 novembre, un pic de violence avec une centaine de blessé.e.s, dont une trentaine graves pris en charge à l’infirmerie de l’équipe medic établie à la Vache rit, l’une des nombreuses équipes de soins sur la zone.

On dénombre une vingtaine de personnes touchées par des éclats de grenades assourdissantes, aux jambes, aux bras, à la lèvre, au bas ventre. Ces bouts métalliques ou plastiques entrent dans les chairs, on peut rarement les extraire, et ils restent souvent à vie.

Les grenades assourdissantes sont censées être utilisées selon un protocole précis : notamment en cas d’encerclement des forces de l’ordre, et en direction du ciel, ce qui n’était clairement pas le cas aujourd’hui. Les gendarmes mobiles les utilisent de façon à ce qu’elles explosent à côté ou sur les manifestants, provoquant des blessures graves.

Une personne a été touchée au bas ventre par un éclat d’une de ces grenades offensives, provoquant un gros hématome et des lésions internes. On constate chez deux personnes 10 impacts chacune dans les jambes. Une personne risque de perdre son oeil droit. On constate également une plaie au tympan due à un tir de grenade, provoquant une surdité brutale. Suite à des tirs tendus de flashball, on dénombre quatre blessures au thorax, avec fractures de côtes et état de choc, de multiples blessures aux jambes et aux mains, une blessure hémorragique au visage. Et de nombreux.ses autres blessé.e.s.

Il était difficile d’évacuer les blessé.e.s les plus graves par ambulance ou par véhicule particulier suite aux différents barrages de police. Ces scènes de défilé ininterrompu de blessé.e.s du matin au soir ravive dans nos mémoires le souvenir de l’action de masse contre les pylônes THT (Très Haute Tension) dans la Manche le 24 juin 2012 pendant laquelle les forces de l’ordre ont fait l’usage démesuré des mêmes armes, faisant plus d’une vingtaine de blessé.e.s en une heure.

L’habituelle stratégie de frapper fort celles et ceux qui résistent à leurs plans de destructions ne semble pas fonctionner ici à Notre-Dame-des-Landes. La force et la détermination est bien vive sur les visages. Nous ne lâcherons rien.

>> Les évènements sur place minute par minute sur http://actualutte.com/livenddl/

41 COMMENTS

    • Tes propos sont d’une haine, pwouah ! Arrête de jacter ainsi et va sur le terrain et tu verra qui fout le bordel entre des opposants pacifistes qui se font bombarder avec leurs propres enfants par la gendarmerie mobile. Le socialosarkozyste va nous faire le plaisir de se renseigner avant de blabater pour rien et je t’attends de pied ferme sur le terrain afin de constater cette voix de fait. A bon entendeur, un citoyen français soucieux de ses terres.

    • 1500 hectares dans le projet, avec les compensations loi sur l’eau et biodiversité se sera près de 2500 hectares de terres agricoles qui seront perdus (soit plus de 50 exploitations familiales), sans compter les hotels et les entrepots qui seront en doublons avec ceux de Nantes! Quel gaspillage de resources naturelles juste pour un caprice de politique!
      est en plus:
      Une étude économique biaisée par des erreurs de calcul volontaires,,,
      Des procédures administratives incohérentes,,,
      L’argument de la saturation de Nantes Atlantique ne tient pas,,,
      Quand vous perdez le tiers de votre surface d’exploitation, ce n’est pas rien,,,
      Un financement revu à la hausse pour les collectivités, à la baisse pour Vinci,,,
      La seule chose qui a augmenté ce sont les places de parking de Vinci ou il y avait à la base 7000 places et dans le projet de Vinci il y en a 10500 !

      Comment est-ce pour un argument valable contre, donne-moi un argument valable pour!

    • C’est tout vu : s’il n’y avait pas ces fouteurs de merde, il n’y aurait pas de conflit, c’est aussi simple que ça. Et tant qu’il y aura des fouteurs de merde pour s’opposer à tout et n’importe quoi, en général des gens qui bénéficient très largement du système, toujours les mêmes qu’on retrouve d’une manif à l’autre, il y aura de la merde.

      Le NDDL est indispensable, alors il se fera, c’est vite vu. Sans lui, la région va s’enclaver, le niveau de vie va baisser, le chômage va augmenter plus que de raison. Ce n’est pas en s’opposant au développement le plus élémentaire qu’il va être possible de maintenir un semblant de niveau de vie, faut pas déconner.

      Si encore il y avait des arguments intelligents pour s’opposer…Mais non, ils sont tous démontables en quelques phrases…les opposants sont justes des fouteurs de merde.

    • est certain que, avec le silence des pantoufles qu’il n’y aura jamais aucun problème, jusqu’à ce que nous sommes tous morts

      vous n’avez rien d’intelligent à dire et n’ont pas une fois arriver à quelque chose qui ressemble à un argument ou quoi que ce soit pour contrer les arguments qui sont mis en face de vous, en autres termes vous dit que des conneries

    • J’essaie d’éviter le débat passionnel et de répondre par la pédagogie. Les pilotes ne sont pas pour un nouvel aéroport (et pas pour raison politique), l’agrandissement de l’aéroport actuel suffirait. Vos comm m’ont fait rire, mais c’est nerveux…pardonnez à ceux qui ne connaissent pas le dossier en détail, apportez plutôt des arguments ( oui, je sais, il faut être patient).

    • mais les arguments tu en as , toi le premier, moi aussi si tu veux, il faut juste faire preuve de bon sens ..le fait que thierry curty publie un argument débile contre les opposants du NDDL méritait qu’on réplique avec une ironie piquante. Nous savons tous pourquoi l’aeroport ne doit pas exister et qu’il faut empêcher le pouvoir de l’argent qui pourrit tout.Par ailleurs le gouvernement se fourvoie en condamnant les opposants sans entendre leurs requêtes, il faut noter au passage que les opposants ne sont pas que des casseurs comme les depeignent les forces de l’ordre, il y a parmi eux des parents, des retraités, des jeunes, des paysans….le peuple tout simplement qui s’ est fait m….. par un soi disant gouvernement à l’écoute, qui ne fait que prolonger la politique du précédent dictateur. soutien aux Opposants !!

Leave a Reply