Accueil ACTUALITE Grèce : opération Zeus Xenios, ou « pogrom anti-immigrés »

Grèce : opération Zeus Xenios, ou « pogrom anti-immigrés »

1482

Depuis le samedi 4 août, principalement dans les rues d’Athènes et dans la province d’Evros à la frontière turque, a lieu une grosse opération policière orchestrée par le gouvernement grec de « contrôle, détention et déportation d’immigrés en situtation irrégulière« . Baptisée « Zeus Xenios » en référence au dieu grec de l’hospitalité, cette opération a mené à l’interpellation de 6000 immigrés (en situation irrégulière ou non), dont 1500 ont été arrêtés et transférés dans des centres en Thrace organisés à la hâte. Plus de 4500 policiers ont été mobilisés.

À Athènes et dans tout le pays, l’indignation gagne les sphères militantes. De nombreux collectifs et organisations ont publié des communiqués dénonçant ce qu’ils qualifient de « pogrom raciste et agressif« . Ainsi, le collectif anarchiste Thersitis s‘insurge contre la progression du racisme au sein du gouvernement en relatant de récents débats parlementaires dans lesquels le ministre Dendias et le député néonazi Panagiotaros s’accordaient parfaitement sur certaines affaires concernant la répression des travailleurs clandestins. Le ministre de la Protection citoyenne a en effet déclaré au quotidien Ta Nea: « La volonté du ministère est de montrer que les sans-papiers ne sont pas les bienvenus et qu’ils n’ont pas à revenir.«