Accueil ACTUALITE Gaz de schiste: une drôle de visite en Algérie

Gaz de schiste: une drôle de visite en Algérie

1492

François Hollande s’est rendu le 20 décembre en Algérie, où il a prononcé un discours sur les cendres de la guerre d’Algérie, 50 ans après l’indépendance du pays.Ce discours, en guise de reconnaissance des crimes et atrocités commis par la France au cours de la période coloniale, vient quelque peut masquer les véritables raisons de cette visite: économiques, commerciales et…énergétiques.

Dans les accords passés entre François Hollande et Abdelaziz Bouteflika, figure notamment celui qui permettra aux chercheurs français d’effectuer des recherches dans les sols algériens quant à la fracturation hydraulique en vue de l’exploitation à venir du gaz de schiste. Annoncé par Laurent Fabius, cet accord – pourtant déjà démenti par l’Elysée – n’est pas sans rappeler les sombres heures de la Françafrique où la France utilisait déjà le sol algérien pour effectuer ses essais nucléaires.

En l’espace d’une visite historique, le Président français aura réussi à contourner le refus des écologistes français, en exploitant prochainement, à des fins mercantiles et expansionnistes, les sous-sols algériens.  C’est une pierre de plus à l’édifice néolibéral construit par le nouveau gouvernement français, avec en guise de décor, des relents de néocolonialisme.

 

Albert Richon