Accueil MEDIAS Désintoxication de la langue de bois

Désintoxication de la langue de bois

2078

F. Lepage a échangé avec le philosophe L. Carton pour explorer les abus de langage dont nous sommes les victimes plus ou moins conscientes. En ressort une série de courtes vidéos de 5 minutes chacunes sur divers termes faux-amis.

Ainsi on y apprend que le concept d’innovation permet l’amnésie permanente, le renversement artificiel entre réaction et progressisme, et donc la table rase de tout relai culturel permettant de faire société historisée.

On y revient aussi sur l’inégalité de rapport de force cachée derrière le terme contrat, paravent de la domination qui prend alors la forme trompeuse d’un accord entre deux parties présentées comme consentantes.

Autre exemple : l’éducation tout au long de la vie, qui d’une intention louable de financer l’évolution sociale a dérivé en destruction du capital culturel des plus démunis – sommés de s’adapter pour rester exploitables jusqu’à la mort.

On y revoit aussi l’expression d’économie sociale et solidaire qui, provenant d’avancées syndicales, est progressivement devenue un cheval de troie du capitalisme laissant isolées toutes les initiatives critiques à même de le contrer.

Dans le même ordre, le piège de la mixité sociale qui recoupe surtout l’injection de pauvres dans un environnement aisé afin de masquer par ailleurs la destruction des quartiers populaires par la gentrification généralisée.

Enfin, on y rappelle la tendance autodestructrice du syndicalisme serviciel à censer de penser / dialoguer pour se perdre dans des luttes purement hierarchiques – laissant de côté le combat contre l’aliénation grandissante du travail moderne.

Voilà donc de quoi approfondir nos réflexions et enrichir nos actions !