Accueil ACTUALITE Des émeutes en Suède, sur fond de racisme politique

Des émeutes en Suède, sur fond de racisme politique

1985

En périphérie de Stockholm, les banlieues brûlent depuis quatre jours suite à l’assassinat d’un homme par un policier. De Husby dans le Nord de la Ville à Ragsved dans le Sud, jusqu’à Malmö dans le Sud du pays, c’est un véritable  souffle de vengeance qui se répand dans toute la Suède.

Ces émeutes suite à un énième crime policier ne sont pas sans rappeler la situation extrêmement difficile de toutes les périphéries des grandes villes européennes : chômage, racisme et exclusion sont les maitres-mots d’un quotidien pas toujours très marrant. Et quand les personnes vivant dans ces quartiers se font entendre, d’une façon ou d’une autre, c’est avec les pires relents racistes que la classe politique en parle.

La Suède n’échappe pas à cette règle : depuis le début des révoltes, les parlementaires de l’extrême droite du pays ne cessent de stigmatisé l’immigration, qui serait la cause de tous les maux actuels. Bon nombre de journaux suédois relèvent également que les policiers faisant face aux émeutiers ont allègrement qualifié ces personnes de « nègres, singes,… ».

Ces émeutes ne sont qu’une manifestation de plus du ras-le-bol qui habite les européens : Londres, Villiers-le-Bel, Stockholm et tous ceux que l’on oublie sont les signes évident que ces politiques menées depuis trente ans dans toute l’Europe renforcent la colère et l’exclusion. La vengeance, n’est, dans ces cas-là, qu’un juste retour des choses.