Accueil ALTERNATIVE Déclaration de solidarité au peuple Syrien des indignés Parisiens

Déclaration de solidarité au peuple Syrien des indignés Parisiens

1551

 

Nous, mouvement Démocratie réelle maintenant ! à Paris, avons rencontré de jeunes opposants engagés dans différentes coordinations et manifestations en Syrie (https://n-1.cc/pg/pages/view/1419233), qui nous ont demandé de nous solidariser avec leur lutte. 

Face aux difficultés d’accès à une information la plus objective possible, et face à la guerre médiatique menée par différentes parties en présence, nous avons, en tant que simples citoyens, non-experts, donné sens à la « démocratie réelle maintenant » en essayant de comprendre ce sujet, en rassemblant et en confrontant diverses sources d’informations (https://n-1.cc/pg/pages/view/1417043), y compris des témoignages directs (https://n-1.cc/pg/pages/view/1419233), et en prenant en considération différents points de vue, dans le cadre d’un débat ouvert, horizontal et démocratique. 

Il nous est ainsi apparu essentiel de faire ressortir la complexité de la situation tout en prenant clairement une position de solidarité avec les personnes qui subissent les violences et celles et ceux qui résistent à l’oppression. Nous défendons les valeurs de justice, de liberté et de dignité. Notre mouvement est international et nous sommes solidaires avec toutes celles et ceux qui luttent pour la démocratie dans le monde. 

Aussi : 
1) Nous dénonçons les violations des droits humains, les exactions quelles qu’elles soient, ainsi que les stratégies de radicalisation, militarisation, incitations à la guerre de religion menées par le régime syrien, par les différentes ingérences externes, ou par toute autre partie en présence. Nous exprimons notre pleine et entière solidarité avec les populations qui tentent de maintenir la vie et la société dans des conditions de répression très éprouvantes. 

2) Nous dénonçons les ingérences et les jeux géopolitiques que mènent les puissances étrangères, entre autres pour l’accès aux ressources gazières, au mépris des populations : 
- Les appuis extérieurs pour sauver le régime syrien (oligarchies russes, chinoises, iraniennes…) particulièrement par l’armement : les opposants que nous avons rencontrés sont convaincus que sans de tels appuis, ce régime serait probablement déjà tombé.
- Les ingérences militaires ou financières des monarchies du Golfe  (d’Arabie Saoudite, du Qatar) en lien avec les pays occidentaux : ces monarchies, opposées au régime actuel en Syrie, ont une stratégie de confessionnalisation du conflit contraire à la démocratie et à l’intérêt des populations.
- Les velléités belliqueuses des pays occidentaux : leur intervention n’aurait pour objectif que d’étendre leur hégémonie en visant à terme l’Iran, avec l’appui des monarchies du Golfe, au moyen d’une politique du chaos et d’une déstabilisation durable de la région. Ceci est contraire à l’intérêt des populations. En cela, nous relayons et appuyons la position des opposants impliqués dans les coordinations en Syrie que nous avons rencontrés, qui rejettent toute intervention militaire extérieure.

3) Nous soutenons et défendons le droit à l’autodétermination du peuple syrien. Nous soutenons la lutte des citoyennes et citoyens syriens pour la démocratie et la dignité, et l’indépendance de cette lutte vis-à-vis de tout parti, de toute multinationale, de toute religion, et de toute puissance extérieure. Nous sommes solidaires du processus révolutionnaire démocratique et laïque engagé en Syrie, dont nous avons pu recueillir des témoignages directs (https://n-1.cc/pg/pages/view/1419233).  

4)  Nous appelons de nos vœux une réelle démocratie en Syrie où le pouvoir ne serait assuré ni par les partis ni par les militaires ni par les financiers ni par les religions, mais tout simplement par la population dans son ensemble. Nous faisons nôtre l’espoir d’une dynamique démocratique qui dépasse le modèle dit de « démocratie représentative », et qui permette à la population en Syrie de réellement s’autodéterminer.

5) Nous déplorons le travail de déconstruction médiatique concernant les violences perpétrées en Syrie : 
- De très nombreux aspects pourtant essentiels à la compréhension des événements actuels en Syrie ne sont pas toujours explicités dans les médias de masse. Ainsi, il n’est pas suffisamment rendu compte  des grandes difficultés en terme d’accès à l’information. Les sources sont de façon générale très peu explicitées ou situées, tout comme leur position par rapport au régime, ou à l’opposition ou aux ingérences externes. De même, les informations précises, sur le contexte régional, la question confessionnelle ou l’organisation de l’opposition, sont absentes des médias bénéficiant de la plus grande audience, qui, cédant à  la pression de l’instantané, ne dispensent qu’une information simplifiée et peu fiable.
- Nous dénonçons la couverture médiatique insuffisante concernant des répressions similaires, notamment celles se déroulant au Bahreïn. Nous dénonçons le fait que certaines victimes de répressions soient considérées comme indignes de l’intérêt médiatique, et nous pouvons estimer que les liens entre les pays occidentaux et les puissances pétrolières sont un frein à la médiatisation de la révolte au Bahreïn : http://blog.mondediplo.net/2011-04-13-Silence-sur-BahreinBahreïn ce qui a pour effet d’en masquer la répression sanglante.

6) Nous soutenons  toute expression des citoyens qui s’organisent et luttent pour la démocratie, que ce soit en Syrie, au Bahrein, au Yémen, ou ailleurs dans le monde, et nous appelons à se coordonner directement avec eux autant qu’il est possible. Nous sommes solidaires de l’Appel pour la constitution d’un collectif de secours à la population syrienne (https://n-1.cc/pg/pages/view/1442166), et nous appelons à l’organisation d’une journée mondiale d’action en solidarité avec la population en Syrie.
 
Assemblée du mouvement Démocratie réelle maintenant ! à Paris,
16 septembre 2012

ARTICLES SIMILAIRES