Accueil ACTUALITE Cette députée a refusé les cadeaux envoyés par un géant de l’alimentaire

Cette députée a refusé les cadeaux envoyés par un géant de l’alimentaire

2402

Deux députées ont publié sur Twitter les images d’un colis envoyé par le géant de l’alimentaire Mondelez, un cadeau parmi beaucoup d’autres adressé dans l’espoir d’obtenir un retour d’ascenseur au cours des différents votes.

Travailleurs de l’ombre, les lobbies sont omniprésents autour des personnes ou institutions détentrices de pouvoir. À Bruxelles, on estime que 3000 groupes d’intérêts employant jusqu’à 10 000 personnes font du lobbying. Ils sont plusieurs dizaines à s’être déclarés auprès de l’Assemblée Nationale française, parmi lesquels Alstom, BNP Paribas, Ebay ou encore Carrefour.

Par leur présence, leurs arguments et leurs cadeaux, ils tentent d’influencer à leur avantage les décisions prises par les députés en France ou les eurodéputés. Généralement, ils agissent dans le but de défendre des intérêts particuliers au dépend de l’intérêt général. Fin septembre, ils sont ainsi parvenus à obtenir le report du vote sur la révision de la directive « tabac ».

Jeudi, deux députées européennes ont mis en ligne les photos d’un colis envoyé par le géant de l’alimentaire Mondelez. Catherine Lemorton, présidente de la commission des Affaires sociales de l’Assemblée a ainsi publié une photo sur laquelle elle pose au côté des paquets de biscuits, bonbons et tablettes de chocolat. « Colis de Noël d’un géant de l’agroalimentaire aux députés, pour nous aider à légiférer ? » s’interroge-t-elle. L’eurodéputée intervient régulièrement pour défendre des mesures de santé publique et lutte contre les lobbies.

Sur son site internet, elle a expliqué avoir reçu « comme certains de ses collègues députés, un colis venant d’une multinationale américaine dans le secteur de l’agroalimentaire. Ce colis contenait, pour une raison encore inconnue, de nombreuses boîtes de produits alimentaires de grande consommation. » Elle a décidé de réexpédier le colis aux Restos du Coeur, précisant que le nombre de bénéficiaires venait d’atteindre le million..

De son côté, Corinne Lepage, ancienne ministre de l’Environnement devenue députée européenne a publié un cliché présentant les mêmes produits. « Mendelez qui envoie encore un carton de produits alimentaires pour son lobbying va ravir @restosducoeur », a-t-elle écrit sur Twitter.

Les déclarations de cadeaux restent très inférieures à la réalité

Depuis 2011, les députés doivent déclarer « tout don ou avantage d’une valeur supérieure à 150 euros ». Ils ne sont toutefois que très peu nombreux à le faire. Depuis janvier 2012, 59 voyages à l’invitation de groupes d’intérêts et 12 cadeaux supérieurs à 150 euros ont été déclarés par les députés à la déontologue de l’Assemblée, Noëlle Lenoir. C’est « un peu décevant » a-t-elle indiqué lors d’une conférence de presse donnée en novembre. Elle espère que les déclarations puissent finir par devenir une pratique courante, mais il y a encore beaucoup de chemin à faire. En l’état, les cadeaux non déclarés peuvent être comparés à de la corruption, et ils sont probablement nombreux..

Source : Huffington Post

Avec CitizenPost

ARTICLES SIMILAIRES