Bonneteau fiscal : moins ça fait plus …

    678

    Annonce du gouvernement des riches qui rêve d’un vernis social pour redorer son blason populaire :
    « L’impôt sur le revenu rapportera en 2019 70,5 milliards d’euros, soit 2,6 milliards de moins que l’année précédente ».
    C’est en ces termes que le document « Evaluation des voies et moyens » conclue que le prélèvement à la source ne pénalisera pas les contribuables situés dans la zone dangereuse proche des tranches, car les impôts vont baisser, qu’on se le dise !

    Mais, en petits caractères et dans un jargon sémantiquement hiéroglyphique pour les néophytes, notons cette remarque en bas de page :
     » Une moins value budgétraire de 5,9 milliards d’euros est par ailleurs prise en compte dans la mesure où une partie des recettes du prélèvement à la source au titre du mois de décembre 2019 sera encaissée et comptabilisée en 2020″
    Que l’on peut traduire par : Les contribuables paieront pour un total de 5,9 milliards, l’impôt redevable de décembre 2019… en 2020.
    Ce qui fait monter le total du prélèvement des impôts 2019 non pas à 70,5 milliards (en baisse), mais à 76,4 milliards d’euros, soit la somme la plus forte jamais encaissée, même sous Hollande, champion du prélèvement fiscal.

    Et pour parfaire l’arnaque, Lemaire et Darmanin ont trouvé une autre astuce.
    Chaque année, le barême de l’impôt est revalorisé du montant de l’inflation. Mais en 2019 il aurait fallu se baser sur la moyenne des barêmes 2017/2018 et 2018/2019, vu que l’on est imposé sur l’année en cours, en tenant compte aussi du chiffre de l’inflation de l’année blanche 2018.
    Finalement Bercy a opté pour le taux 2017/2018 à 1,6%, et non celui moins rentable de 2018/2019 de 1,3% qui aurait fait baisser la moyenne et donc les rentrées fiscales.

    L’Etat va donc récupérer 1,5 milliards d’euros supplémentaires de rentrées fiscales tout en assurant la main sur le coeur ( là ou se trouve le portefeuille ) que le prélèvement à la source n’augmentera pas l’impôt sur le revenu.

    Comme disait Pasqua :  » les promesses n’engagent que ceux qui les croient…. ».

    Source : Canard Enchaîné du 17/10