#Ecologie selon #Hulot et #Macron : le #Saumon

    747

    Chantier3MicrocentraleChanteuges12Sept2017xs

    Retour vers le passé : 1994 …
    Depuis longtemps déjà les saumons ne remontent plus la Loire du fait de la construction de barrages.
    Cette année là est donc lancé « Le plan Loire ».
    Il s’agit de détruire les barrages inutiles, et de munir les autres de passages pour les poissons. Et le saumon est alors revenu.
    En 2018, on compte 386 saumons sauvages remontant le barrage de Vichy.

    Retour au présent : 2018 …
    Dans la Haute-Loire, au milieu de Chanteuges, la Desges est une rivière classée « Natura 2000″. Elle héberge chabots, lamproies, truites, et, ô miracle, des saumons qui ont remonté la Loire. De ce fait, le village abrite un « Conservatoire national du saumon sauvage ».

    Mais, une centrale de 75kilowatts va y être installée. C’est une « micro-centrale » voulue par la communauté de communes des rives de l’Allier, qui a choisi Cegelec – filiale de Vinci – pour cette construction de barrage. La Desges, à hauteur de Chanteuges, sera bétonnée sur 500 mètres, puis 65% de son eau dévalera dans un tuyau de 600 mètres qui alimentera les turbines à raison de 1500 litres par seconde.

    Le saumon qui arrivera aux portes de la Desges, sous affluent de la Loire, et qui aura échappé aux silures qui blessent une grand partie des ses congénères, aura à choisir entre se faire broyer par les turbines du barrage, ou mourir étouffé dans un lit quasi à sec de la rivière à cause de cette dérivation. Car il n’y a pas de passage prévu pour les poissons, hormis le lit à sec de la Desges.

    A noter que la Fédération des pêcheurs de Haute-Loire avait reçu des subventions pour détruire un « seuil » (obstacle) à 600 mètres en aval !

    Le Ministère de Hulot envisage de créer un centaine de ces barrages en plus des 2500 déjà existants, grâce à un système incitatif de rachat d’électricité. Constat des associations de protection de la Nature :  » Les projets se multiplient sur les rivières classées, les seules à ne pas être encore équipées ».

    Les saumons vont-ils devoir migrer vers des pays plus protecteurs ?

     

    Sources

    Canard Enchaîné du 25 juillet

    http://www.rivernet.org/loire/soslv/pdfetdocs/microcentrale%20Chanteuges%20221117_bd.pdf